02
Mai
2022
|
16:20
Europe/Amsterdam

L’étoile accompagne les stars: la série à succès «Neumatt» mise sur beaucoup d’émotions et peu de CO2

La série à succès suisse primée «Neumatt» entre dans sa deuxième phase. Sous la direction de la productrice Jessica Hefti et des producteurs Reto Schaerli et Lukas Hobi, huit nouveaux épisodes sont actuellement en production. A cet égard, deux objectifs sont écrits en majuscules: encore plus d’émotions et un plan de 12 points qui est censé réduire de façon quantifiable les émissions de CO2 résultant du tournage. Par exemple en utilisant des véhicules moins polluants tels que l’eVito de Mercedes-Benz.

Schlieren – C’est une journée pluvieuse et venteuse d’avril, lorsque l’équipe de tournage de «Neumatt» et la vedette Julian Koechlin se préparent à jouer une scène sur une place en plein milieu de l’Europaallee à Zurich. Le tournage du film durera cinq minutes aujourd’hui. Une dispute pendant le repas de midi. Au beau milieu se trouve Dominik Amgwerd, copropriétaire de Leuchtturm Filmbeleuchtung AG, et sa Mercedes-Benz eVito. Il a beaucoup à faire. Mais dans l’ordre.

Les productions cinématographiques entendent devenir plus écologiques.

 «Les productions cinématographiques ne sont vraiment pas un business écologique par définition», explique Jessica Hefti, la productrice de la série. «La production de séries entraîne même une augmentation des émissions de CO2 générées par l’industrie». C’est pourquoi la maison de production zurichoise Zodiac Pictures Ltd («Und morgen seid ihr tot» [Nos otages], «Die Göttliche Ordnung» [L’Ordre divin], «Frieden» [Le prix de la paix]) et le coproducteur SRF ont décidé de prendre le contrepied de cette tendance. Voilà pourquoi la deuxième saison de cette série tournée en ville et en campagne découle d’un «code vert» rigoureux. Douze mesures ont été définies en vue de maintenir l’empreinte écologique du tournage aussi faible que possible. Un objectif difficile à atteindre.

L’examen du plateau de tournage met en évidence les défis: de nombreuses personnes interviennent dans une production cinématographique. Pour «Neumatt», elles sont une centaine. Plusieurs personnes-kilomètres sont parcourus et une quantité importante de matériel est déplacée chaque jour. «Notre code vert demande beaucoup de planification», déclare Jessica Hefti. «En effet, la logistique constitue bien évidemment un point central. Nous nous sommes engagés à ce que notre flotte pour le tournage reste la plus petite possible, à ce que les véhicules utilisés soient le moins polluant possible et à ne pas parcourir de kilomètres inutilement. Cela permettra déjà de faire la différence.»

Un tournage silencieux et propre sur le plateau grâce au Mercedes-Benz eVito.

Et nous voici de nouveau avec Dominik Amgwerd et son eVan à l’étoile. Il confirme: «Chez Leuchtturm Filmbeleuchtung AG, nous accordons également de plus en plus d’importance aux propulsions alternatives.» Dominik Amgwerd dirige l’entreprise avec son frère Greg. Depuis plus de 25 ans, Leuchtturm Filmbeleuchtung AG met en location du matériel de tournage de première classe et des véhicules pour les productions cinématographiques – comme c’est actuellement le cas avec l’équipe de tournage de «Neumatt». 

«De plus en plus de tournages aspirent à un travail générant moins de CO2», déclare Dominik Amgwerd. «A cela s’ajoutent de nombreuses autres raisons qui plaident en faveur de véhicules à moteur électrique. Ils sont silencieux, agiles et peuvent également circuler dans des zones interdites d’accès aux véhicules à moteur à combustion», poursuit-il. «Tout cela convient parfaitement aux productions cinématographiques.»

«Personne ne peut se permettre une interruption de tournage.»

Aujourd’hui, Dominik Amgwerd apporte de la lumière et un générateur sur le plateau de tournage. Toutefois, il arrive souvent que l’eVito soit utilisé pour transporter du matériel particulièrement délicat tel que des caméras et des objectifs au centre de l’action. Et le problème de l’autonomie? «Cela n’est absolument pas un problème», déclare Dominik Amgwerd. Son frère Greg s’est récemment déplacé avec l’eVito de Zurich jusqu’en Engadine pour un tournage. Selon lui, toutefois, les points forts du véhicule sont surtout flagrants en milieu urbain. Dans les embouteillages, par exemple.

Il lui est posé la question de savoir pourquoi il a opté pour un eVan à l’étoile. «Nous avons une responsabilité», déclare-t-il. «Il n’y a rien de pire qu’un tournage interrompu parce qu’un véhicule plein de matériel est tombé en panne sur le chemin vers le plateau de tournage. Personne ne peut se le permettre. Avec une Mercedes-Benz, je sais que cela n’arrivera pas.» En plus de Leuchtturm Filmbeleuchtung AG, Dominik Amgwerd gère une petite entreprise de transport, pour laquelle il mise aussi avec succès sur la marque à l’étoile.

«Neumatt»: vers de nouveaux sommets à partir de février 2023.

Il y a actuellement de l’agitation sur le plateau de tournage. Le vent devient très fort. Jessica Hefti instruit l’équipe de déplacer le tournage de Gustav-Gull-Platz vers l’espace extérieur couvert d’un restaurant à proximité. Dominik Amgwerd aussi remballe tout. «Nous avons un plan de tournage serré», déclare Jessica Hefti. «La scène doit être dans la boîte aujourd’hui même». Nous effectuerons le prochain tournage d’ici début juillet 2022, la diffusion étant déjà prévue dès 2023. Pendant ce temps, la deuxième saison, dont le tournage se poursuit, pourra bientôt être regardée sur Netflix comme première série suisse, dans 190 pays et en 30 langues. Nous attendons avec impatience.

 

Autres d’informations:

Mercedes-Benz eVito Fourgon

Mercedes-Benz eVito Tourer

Leuchtturm Filmbeleuchtung AG

Serie «Neumatt» SRF

Zodiac Pictures Ltd

 

Contact presse:

Tycho Hegele

Head of PR, Marketing & Product Management Vans

+41 (0)44 755 85 69, tycho_joel.hegele@mercedes-benz.com

 

  

 

Partager cette publication

Partager sur : Twitter
Partager sur : Facebook
Partager sur : LinkedIn